Betta Breizh Club

Forum qui a pour vocation de réunir les éleveurs et passionnés de bettas splendens et autres labyrinthidés de la région Bretagne et proches départements ainsi que pour les amoureux de la bettaphilie ''naturelle'' et le ''low-tech'' de tous horizons.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les croisements à éviter chez Betta splendens. Par Cyril.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anne56
Admin
Admin
avatar

Messages : 3506
Date d'inscription : 20/04/2012

MessageSujet: Les croisements à éviter chez Betta splendens. Par Cyril.    Dim 21 Oct - 14:07

"Voici un petit récapitulatif, simple et rapide de ce qu'il vaut mieux éviter.
Rien n'est puni par la loi, je vous rassure !

- Certaines formes naturelles de Betta sont de plus en plus rares dans leur milieu naturel, du fait de l’action de l’homme sur leur environnement.
Hybrider les espèces (imbellis, splendens, smaragdina, mahachai etc ...), crées lors de millions d’années d’évolution par Dame nature, et dénaturer ainsi son travail, me semble inutile voir dommageable.
Qui sait si un jour, leur survie ne dépendra pas de la pureté des souches maintenues par des aquariophiles passionnés.


C'est vrai que cela à déjà été fait et que c'est semble t-il grâce à ces hybridations que le couleurs métalliques ont été créées (copper, dragon, …).
Pour info, il ne suffit pas de croiser des splendens avec des imbellis ou des mahachai pour obtenir de beaux dragons, le travail qui s'en suit est titanesque avant d’obtenir quelques individus ressemblant de loin à un splendens métallique ou dragon, je ne vous parle pas d’une souche fixée …
Si l'envie de tenter l'expérience est trop forte, il est impératif de ne JAMAIS laisser de tels hybrides sortir de vos bacs et risquer d'être diffusés et reproduits.

En effet ils compromettraient toute souche avec laquelle ils seraient croisés.



Pour être vraiment strictes, les métalliques et les dragons, si ils ont bien été croisés avec d'autres espèces de Betta, ne devraient pas être jugés sur des concours officiels, car le règlement est clair, seul l'espèce splendens est jugée, pas les hybrides.
Heureusement pour nous les analyses ADN ne sont encore pas de mise sur les Shows !


En ce qui concerne les différentes formes de Show Betta :


Chaque forme ou couleur particulière est le fruit d’un travail colossale.
Il ne suffit pas de les mélanger pour les retrouver intactes en quelques générations.
En les croisant, on détruit tout le travail fait en amont et qui nous permet de profiter de ces joyaux.



- Je déconseille de croiser des Crowntail avec d'autres formes de Betta.

Si en première génération on obtient de jolis spécimens se rapprochant des queues de peignes, les générations suivantes sont beaucoup moins séduisantes.
Garder une souche saine d’une forme donnée est déjà un exploit, si on cherche à éviter tous les défauts présents dans nos souches, il ne nous reste parfois que quelques reproducteurs fiables sur une ponte d’une centaine de jeunes.

Si la moitié de ces « rescapés » sont pollués par les morceaux de nageoires CT, c’est parfois la fin de la souche ou au mieux des années de travail supplémentaire pour commencer à faire un travail efficace sur une souche assainie.
Les jolis queues de peignes obtenus en première génération sont aussi dangereux que les autres et ce, même si le seul croisement date de plusieurs années.


-Pour les mêmes raisons, il n’est pas responsable (vis-à-vis de sa passion et des autres éleveurs) d’effectuer des croisements avec les nouvelles formes tels que les big ears, et autres swords tail, …



-Si vous souhaitez travailler les dragons, Je vous déconseille de les croiser avec d'autres couleurs, il sera par la suite long et difficile de retrouver une belle écaillure, ce caractère n’est pas juste dominant ou récessif. Du coup « les vrais dragons » sont devenus très rares, il y a peu l’écaillure des dragons sautait aux yeux pas son épaisseur, après quelques années seulement de croisements avec d’autres patrons, il est souvent difficile de différencier certains dragons des métalliques tellement l’épaisseur de leur écaillure à diminuer. Il serait dommage de perdre la qualité de cette caractéristique si étonnante.

Par contre ça ne semble pas embêtant de croiser des dragons avec des non dragons si le but n’est pas d’avoir des dragons.
On se retrouvera cependant avec des couleurs métalliques, à éviter si on travail les couleurs non irisées.





-Pour finir les souches saines de Queue-doubles, étant très rares voir inexistantes de nos jours, il est déconseillé, surtout si on ne maitrise pas parfaitement l’art de la sélection, d’introduire du sang queue-double dans une souche ou alors vraiment à titre exceptionnel. Assainir la souche par la suite serait vraiment difficile.



Il faut être conscient que jouer aux apprentis sorciers n’est pas sans conséquences et sans responsabilité.

Quand on débute on pense souvent qu’il suffit de mélanger tel forme, tel couleur, pour créer, s’amuser et qu’on obtient simplement de nouvelles formes et de nouvelles couleurs sur de jolis poissons.

Malheureusement non, la sélection depuis toutes ces années a fixé des défauts, des tares dans nos souches autant que des qualités.

Du coup même en croisant deux individus parfaitement sains d’une même forme, on n’obtient pas uniquement de beaux poissons de cette forme ou couleur donnée.
Si un œil débutant ne saisit pas toutes les nuances, un œil aguerrit dénombre souvent 25, 50 % voir beaucoup plus de poissons avec des tares et des défauts dans la progéniture d’un couple sain et bien assorti.

La génération suivante est souvent pire, et l’apport de sang neuf (pas toujours suffisamment sain) n’arrange pas forcément les choses.

Il faut donc comprendre qu’en partant de deux individus d’une même forme et/ou même couleur, le travail pour avoir des poissons potables est déjà considérable, tout croisement inter-couleur et/ou inter-forme agrave une situation déjà bien compliquée.

Comme dit plus haut aucunes lois n’interdit quoi que ce soit, chacun est libre de ses choix de reproducteurs, mais en est aussi responsable devant notre passion et les autres éleveurs."


Merci à Cyril pour son autorisation. Vous pouvez retrouver cet article et la discussion qui a suivit sur le forum de la CIL-IBSC ici :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________



Vive la bettaphilie more natural, low constraints, high respect for bettas, high pleasure !
Revenir en haut Aller en bas
http://betta-bijou.weebly.com/index.html
niko29
Fan de bettas
Fan de bettas
avatar

Messages : 525
Date d'inscription : 11/05/2012

MessageSujet: Re: Les croisements à éviter chez Betta splendens. Par Cyril.    Dim 21 Oct - 14:42

ctop2 merci Cyril merci Anne ! Wink

_________________
poiss015 petitcoeurrouge"plakat" petitcoeurrouge poiss021
Revenir en haut Aller en bas
 
Les croisements à éviter chez Betta splendens. Par Cyril.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» betta splendens
» Mort de mon Betta Splendens
» Fiche: Le combattant du Siam ou Betta Splendens
» Le betta splendens
» Mes betta splendens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Betta Breizh Club :: Betta Splendens :: Reproduction-
Sauter vers: